NEWSLETTER DU 09 MARS 2013

CAS D'UNE COINFECTION VIRALE HB/HC

 

 N.B. Nous venons de constater que les documents joints ethiopie-1, ethiopie-2, ethiopie-3a, ethiopie-3b et ethiopie-4, qui pourtant s'ouvraient les premiers jours, ne s'ouvrent plus correctement. Nous n'en connaissons pas la cause. Si ces documents ne s'ouvrent pas pour vous, bien vouloir nous comuniquer votre adresse email afin que nous vous les envoyions. Merci d'avoir visité ce site.

Nos adresses mail :contacts@septcam.com ou septcameroun@yahoo.fr

 ethiopie-1.jpg ethiopie-1.jpg    ethiopie-2-1.jpg ethiopie-2-1.jpg      ethiopie-3a.jpg ethiopie-3a.jpg     ethiopie-3b.jpg ethiopie-3b.jpg     ethiopie-4.jpg ethiopie-4.jpg

 

NEWSLETTER DU 9 MARS 2013

Monsieur X souffrait de coïnfection virale HB/HC depuis 2009, année de dépistage. Au mois de Juillet 2012, il nous a contacté par courriel et nous a expliqué sa situation. D’après ses déclarations, il souffrait d’hépatite B et d’hépatite C et l’échographie de son foie présentait des nodules de plusieurs dimensions et une hépatomégalie  sévère;  des transaminases, gamma gt, et phosphatases alcalines anormalement très élevés. Pas d’ascite. Devant l’urgence qu’imposait cette situation, nous lui avions prescrit un traitement de choc le 21 juillet 2012 de 6 mois de durée totale. Ce traitement comprenait des médicaments naturels suivants :

-          GER-E qui est un remontant renforçant le système de défense immunitaire,

-          AVYRAL qui est un antiviral utilisé seul dans le traitement de l’hépatite B et,

-          RIX 126 qui est un antiviral utilisé contre l’hépatite C en complément avec AVYRAL.

Mais,  monsieur X, de sa propre initiative, a consommé les médicaments de 6 mois en 3 mois. S’étant présenté au laboratoire d’AMIN GENERAL HOSPITAL d’ADIS ABABA en Ethiopie pour le contrôle de la sérologie, il obtint les résultats suivants : HCVab : negative et HBSAg : negative (voir ethiopie 1). Mais, n’étant pas convaincu, il préféra prendre encore le même traitement en deux mois avant d’arrêter.

Le 2 janvier 2013, MONSIEUR X arrive dans nos bureaux de Douala avec sa famille pour nous remercier. A cette occasion, nous avions profité pour lui demander de faire au Centre Pasteur de Yaoundé une série d’examens que nous lui avons prescrits, ceci, afin de nous assurer qu’il est en parfaite santé. Le lendemain 3 janvier 2013, il se fait prélever au Centre Pasteur de Yaoundé. Ces examens sont les suivants :

AgHBs

HCV

NFS et Vs

Glycémie à jeun

Créatinine

Albumine sérique

Gamma GT

Phosphatases Alcalines

Transaminases

Echo Abdominal qu’il a fait dans un autre laboratoire (voir ethiopie 4)

Les autres résultats sont contenus dans les documents  ethiopie 2, ethiopie 3A et ethiopie 3B ci-dessus.  

A l’exception de l’albumine sérique légèrement élevée, tous les autres résultats sont bons confirmant notamment la guérison totale des hépatites B et C.

Nous rappelons que l’intéréssé est à ADIS ABEBA EN ETHIOPIE

NOS ANTIVIRAUX NATURELS AVYRAL ET RIX 126 SONT BONS. IL EN EST DE MÊME POUR HIVALINE2 ANTIRETROVIRAL NATUREL UTILISE POUR TRAITER LE SIDA

Malheureusement, comme ces résultats sont obtenus en Afrique et par un Africain, qui peut les prendre au sérieux et nous aider à en produire plus pour l'humanité tout entière?

Dr François SEUNKAM

Directeur Général de SEPT-CAMEROUN SARL

BP 8324 Douala, tél : +237 76 27 76 11

Email : contacts@septcam.com

 

 

Commentaires (5)

1. laouane yaya (site web) 11/04/2018

je vienne de tombe dans votre site et cela me donne par la grâce de dieu l'espoir de vivre encore je suis positif en hépatite mon taux et de 180 comment je peut entrée en position du traitement antiviraux

2. Traitement naturel 11/04/2018

Traitement des hepatites jusqu'à la serologie negative.
Contact: +237 694730744

3. FONDJO FOZING 21/10/2015

je crois au potentiels africains

4. Diane 01/08/2013

Bonjour Docteur,

Je viens de tomber sur votre blog et cela me donne un brin d'espoir. Depuis deux semaines aujourd'hui j'ai appris que je pourrai etre potentiellement infecte par le virus de l'hepatite B. Selon les medecins mes ensimes qui regulent le foie sont intactes. Les tests ont ete fait il y'a quelques semaines alors que je souffrais d'un palu aigu. 240 plasmodium dans le sang, sont les resultats qu'ils ont trouve. J'ai aussi fait des examens pour l'hepatite C et HIV qui sont negatifs. J'ai des examens approfondis d'hepatite a faire tels que Anti HBS, IGM anti HBc, Anti Hb core, HBe, Anti-HBe, AgHBs pour confirmer effectivement que j'ai l'hepatite B ou pas et savoir a quel stade mon hepatite s'il se trouve que je l'ai. Je suis tres anxieuse et aimerais anticiper au cas ou il s'avere que je souffre de cette maladie. Combien devra me couter le traitement avant le premier examen de routine pour voir si oui votre medicament marche ou pas? Devrais je acheter juste des medicaments apres mes resultats? Y'a t il une pharmacie ou je pourrai trouver vos medicaments? Combien de boites devrais-je prendre de ces antiretroviraux contre l'hepatite B? Ou est situee votre clinique? C'est quoi votre numero de telephone afin que je vous contacte au cas ou j'en ai besoin ou meme pour un autre patient?

Je vous remercie et vous encourage pour tout ce que vous faites pour nous au Cameroun.

Tres bonne journee

5. KAMTO Richard 17/04/2013

le défaitisme quei est lisible à la fin de ce mail est surprenant. je crois que l'avantage qu'il y a avec la science c'est que vous ne pouvez pas découvrir et on vous dit que vous n'avez pas découvert. il existe certainement une démarche scientifique à laquelle les chercheurs doivent être soumis, processus au terme duquel vous devez obtenir une certification qui atteste que vous avez produit quelque chose de nouveau qui soigne. comme une bouteille jetée à la mer pour parler comme Vigny, vous mettez à la disposition de la communauté scientifique votre trouvaille avec les preuves qui attestent que votre médicament guérit. avez-vous fait des tests? si oui sur quels cobayes? avez vous pris le risque d'administrer directement votre produit sur les êtres humains? bref, quelles sont les procédures que vous avez suivi jusque là? je crois qu'on ne peut pas se contenter de dire que c'est une découverte faite par un africain et que par conséquent il ne peut pas être mis à la disposition de l'humanité. c'est vrai que le monde scientifique est aussi darwinien et que ceux qui n'ont pas la capacité d'adaptation sont condamnés à disparaître. mais c'est à la guerre comme à la guerre. mais il y a quand même des gens qui obtiennent des brevets d'invention chez nous. c'est vrai que les enjeux pour un médicament comme celui soignant l'hépatite B sont énormes, mais il faut se battre. peut-on soigner une personne, à supposer que la personne est guérie pour avoir consommé votre médicament, et tenir mordicus qu'on est arrivé? comme homme de science, je crois que vous réalisez vous-même que cela ne représente point un échantillonnage scientifiquement acceptable. une théorie scientifique, disait Karl Popper, est toujours en attente du test qui va la réfuter. tant que c'est pas le cas, elle reste vraie. il me semble que vous n'êtes pas encore au stade de la théorie scientifique. du courage tout de même, et sachez que vous avez l'humanité entre vos mains.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau